L’arrêté du 27 septembre, paru au Journal officiel (JO) du 2 octobre 2019, concerne les aides animales couplées pour la campagne de 2019.

Afin de respecter le nombre maximal de femelles primées au niveau national (1), un coefficient de réduction est fixé à 0,975 en 2019. Pour chaque demandeur de l’aide aux bovins allaitants, le nombre de vaches primées au titre de la campagne de 2019 sera donc égal au nombre de femelles éligibles multiplié par 0,975.

Le montant unitaire de l’aide aux bovins allaitants est fixé à :

  • 166 € par animal primé pour les 50 premières vaches- 121 € par animal à partir de la 51e vache
  • 62 € par animal à partir de la 100e vache, avec un maximum de 139 vaches primées.

B.L.

(1) plafond fixé à 3 845 000 femelles par arrêté du 7 mai 2018.

À lire aussi à ce sujet : Pac 2019 - Les montants des aides ovines et caprines sont fixés

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Le commerce reste actif

En femelles, la semaine à venir ne devrait pas annoncer de grands changements. La dynamique commerciale est quelque peu refroidie par les inquiétudes portées sur la situation sanitaire, même si l’ensemble des opérateurs espère que la période festive sera préservée. En jeunes bovins, l’offre reste limitée alors qu’une période importante d’abattage se dessine pour la préparation des fêtes de fin d’année en Italie.