Les agriculteurs vont découvrir, à partir de la mi-avril, la valeur de leurs DPU 2014. Dans un communiqué du 2 avril, la Coordination rurale (CR) dénonce une baisse de 9 à 20 % « alors que ces DPU sont pour la plupart d'entre eux leur seul revenu ».

Le syndicat estime que ce n'est qu'un avant-goût de la réforme qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2015 : « Cette Pac 2015 commence à livrer son modèle de construction : une cuisine très politicienne et sans rapport avec les réalités de la situation agricole. C'est une politique agricole qui n'est plus aujourd'hui que la simple distribution d'une enveloppe financière en cours d'épuisement. »

« Ce futur règlement ne réglera aucun problème de fonds. Alors que tous les secteurs agricoles devraient vivre de la vente de leur production et que le prix de celle-ci est le seul critère qui peut assurer un avenir à notre profession, la Pac de 2015 s'est donnée comme objectif d'intervenir sur un tas de paramètres sauf celui du prix ! », scande la CR, rappelant qu'elle est le seul syndicat « à tenir un discours de vérité et à exiger une Pac radicalement réformée ».

Alors que les élections européennes approchent, la CR appelle à « une grande volte-face ».

Arielle Delest