Les moutonniers ne se contenteront pas des 50 millions d'aides annoncés par le ministère de l'Agriculture le 12 novembre lors de la conférence sur le revenu, a expliqué la Fédération nationale ovine, lundi dans un communiqué. Ils se félicitent néanmoins de la prise en compte de leurs difficultés de la part de l'Etat.

«Cette réponse est insuffisante. Les éleveurs demandent un rééquilibrage des soutiens à hauteur de 160 millions d'euros dès 2009 pour toutes les brebis du territoire», affirme l'organisation syndicale.

Elle rappelle que les éleveurs ont montré leur détermination lors d'une manifestation à Paris sur le Champ-de-Mars le 13 novembre dernier.

«Avec les revenus les plus faibles de l'agriculture, les moutonniers ne peuvent plus attendre, poursuit la FNO. Nous appelons le gouvernement à travailler sur des solutions au niveau européen pour 2009. Nous demandons qu'une réponse ferme, sur les modalités du rééquilibrage, soit donnée aux éleveurs avant la date butoir de fin de déclaration de la prime à la brebis.»

Consultez ces articles:

C.H.