Les chambres d'agriculture et l'interprofession ovine ont décidé de s'associer pour gérer la base nationale de données des mouvements ovins et caprins baptisé Ovinfos selon un communiqué du 4 mai 2011.

Le ministère de l'Agriculture a confié par arrêté ministériel la gestion des données relatives à la traçabilité individuelle des petits ruminants aux professionnels. Dès 2012, toutes les données de mouvements de la filière seront réunies au sein d'Ovinfos. C'est pourquoi, à compter de cette date, les bases locales des établissements départementaux d'élevage alimenteront Ovinfos.

Les deux organismes se sont accordés sur les règles de fonctionnement.

« La base de données sera cogérée, les décisions seront prises en commun par les chambres d'agriculture et Interbev Ovins, suivant les mandats accordés par leurs membres, indiquent les deux organismes. Les règles d'accès aux données devront garantir la confidentialité des informations transmises par les acteurs de la filière (éleveurs et opérateurs d'aval). Enfin, chaque apporteur, c'est-à-dire les chambres d'agriculture pour les éleveurs et Interbev ovins pour les opérateurs de l'aval, sera responsable de la correction des anomalies les concernant. »

« La base de données Ovinfos sera pleinement valorisée si tous les acteurs ont les moyens de lire les boucles électroniques et donc d'apporter des données individuelles au système d'information, rappellent les chambres d'agriculture et Interbev ovins. L'Etat et les organisations professionnelles agricoles doivent donc se mobiliser pour accompagner les éleveurs et les opérateurs dans l'utilisation de ces nouvelles technologies. »

C.H.