Abattages. En mars 2017, les abattages d’agneaux (352 000 têtes) affichent un repli de 23 % par rapport à 2016. En poids, le repli est de 20 %. Sur le premier trimestre, les abattages d’agneaux reculent de 12 % en têtes et de 9,5 % en poids, par rapport à 2016. S’agissant des ovins de réforme, le recul est de 2 % en têtes et près de 6 % en poids.

Cours. Après une baisse importante au cours des deux premiers mois de 2017, les cours se redressent dès la première semaine de mars, tirés par la demande pour les fêtes pascales (mi-avril). Néanmoins, à 5,50 €/kg de carcasse, le cours est nettement en retrait par rapport au cours moyen des mois de mars sur la période de 2011 à 2015.

Production. En février, la production était en repli de 3,3 % en poids par rapport à 2016, avec près de 6 500 tonnes-équivalent carcasse (tec).

Import/export. Toujours en février, les exportations d’ovins (30 000 têtes) sont en hausse de 2,4 %. Les ventes d’agneaux s’accroissent de 6 % alors que celles d’adultes reculent fortement (–28 %). Quant aux importations de viande ovine, elles reculent de 13 % en tec (à près de 5 800 tec) et de 22 % en valeur.

Consommation. La consommation apparente de viande ovine baisse de 8 % en février.

Téléchargez la note de conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture (avril 2017 – n° 04/11).