L214 change de terrain de jeu. Plutôt que de voler des images dans un abattoir du numéro un français de l’abattage, l’association annonce avoir assigné en justice le groupe Bigard Socopa Charal. Pour quelle raison ? Pour non-publication par l’abatteur de ses comptes. Dans son communiqué de presse diffusé ce mardi 3 septembre 2019, L214 précise même le calendrier des audiences :
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !