Les représentants permanents des 28, ont adopté un accord ce mercredi, autorisant les OGM sur l'ensemble de son territoire. Celui-ci devrait être formalisé le 12 juin prochain.

L'Allemagne, le Royaume-Uni et la France anciennement opposés à cet accord, ont fini par l'accepter. Cependant, il sera toujours possible pour les Etats-membres d'interdire la culture OGM sur leur territoire, pour des raisons de santé et d'environnement, d'ordre public, d'aménagement du territoire ou même de lutte contre la dissémination.

Les Etats-membres ne pourront néanmoins, s'opposer au transit d'OGM sur leur territoire. Pour les semenciers, cet accord est une victoire. Il facilite les procédures d'autorisation.

Pour le moment, seul le Mon810 est encore cultivé en Europe, mais cet accord sera un atout pour l'homologation des nouvelles variétés OGM.