Jusqu’à présent, les filets étaient collectés via les filières Adivalor mais il n’existait aucune solution de recyclage car le nettoyage à l’eau avait un impact environnemental trop élevé. La société Recyouest a ainsi mis au point un procédé de nettoyage à sec inspiré de l’industrie textile.

Transforés en granulés

En bout de chaîne le dispositif aboutit à la production de granulés de plastique de haute densité qui peuvent entrer dans la fabrication de nouveaux filets et ficelles dans une logique d’économie circulaire. Le projet qui concerne également les ficelles agricoles se chiffre à plusieurs millions d’euros.

Il devrait être opérationnel dès 2021 pour prendre place quelque part au cœur des zones d’élevage dans le grand Ouest. À terme, une deuxième usine dans l’est de la France pourrait voir le jour. En attendant, Recyouest est dès à présent en cours de recrutement de 300 éleveurs prêts à expérimenter un système de collecte pour les filets et ficelles.

A. Dufumier