Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a accusé dimanche Manuel Valls de céder au « lobby agricole » en promettant d'oeuvrer pour une remise à plat de la réglementation sur les nitrates auprès de Bruxelles.

Le Premier ministre a fait cette promesse samedi lors d'un rassemblement de jeunes agriculteurs en Gironde. Les agriculteurs demandaient depuis des mois une remise à plat de cette réglementation, alors que la France a été de nouveau condamnée jeudi par la justice européenne pour manquements dans sa lutte contre la pollution aux nitrates. « Après le lobby immobilier, il semble que le lobby agricole ait réussi à trouver l'oreille conciliante de Matignon », a réagi EELV dans un communiqué.

Pour EELV, « la réponse de l'Etat est irresponsable tant d'un point de vue économique que de santé publique ». « Chaque année, les ménages français paient entre 1 et 1,5 milliard d'euros le coût de la dépollution de l'eau, selon le ministère de l'Ecologie. Et les conséquences écologiques des taux de nitrates élevés sont pourtant aujourd'hui malheureusement trop connues », souligne le parti écologiste.