Stéphane Le Foll a rencontré mercredi à Paris son homologue allemand, Christian Schmidt, en marge du salon de l'industrie agroalimentaire (Sial).

Les deux ministres se sont mis d'accord pour proposer une évaluation commune de la protection des eaux de chaque côté du Rhin.

« L'Allemagne n'a pas encore été condamnée, mais une procédure est en cours », a signalé le ministre de l'Agriculture allemand. En accordant leur position, les deux ministres espèrent en filigrane faire réviser la directive européenne. Ils devront toutefois obtenir une majorité qualifiée au sein du conseil pour pousser Bruxelles à revoir ses positions.

Produits Bio

La révision de la directive Bio est en cours à Bruxelles, et le premier jet ne satisfait ni l'Allemagne, ni la France. « Nous voulons des modifications. Si elles ne sont pas acceptées je suis prêt à refuser le projet », a expliqué Christian Shmidt.

Politique climatique

Les deux pays estiment également que la politique climatique proposée par Bruxelles va poser problème pour de nombreuses entreprises agricoles, notamment en élevage. « Il faut trouver un équilibre entre les mesures nécessaires pour lutter contre le changement climatique et la préservation de nos secteurs agricoles », a déclaré le ministre Allemand.

P.B.