C'est une première dans l'histoire de la FNSEA. Le président de la République se rendra mercredi au congrès de l'organisation syndicale qui s'est ouvert mardi à Nantes.

«Une façon de saluer les efforts engagés par la fédération pour jouer le jeu du Grenelle de l'environnement», affirme-t-on à l'Elysée. Et aussi pour «que le principal syndicat agricole s'approprie les objectifs de la présidence française de l'Union européenne en matière d'agriculture».

«Ce geste fort traduit par ailleurs l'importance que le président accorde à l'agriculture et aux valeurs qu'elle représente», précise l'Elysée.

Dans son discours prévu vers midi, Nicolas Sarkozy doit revenir sur les retraites, l'OMC, et bien sûr le bilan de santé de la Pac qui sera «un des chantiers prioritaires à partir du 1er juillet 2008». Le président de la République a prévu de décliner son principe de «préférence communautaire renouvelée» qui, d'après l'Elysée, «rencontre un écho plutôt positif auprès de la Commission européenne, même si c'est plus compliqué du côté de certains Etats membres».

En matière de soutien, il a déjà affiché sa volonté de «changer le système d'aide assis sur des références historiques» pour aller vers plus d'équité. Nul doute que les congressistes seront attentifs à ses propos sur le sujet.

E.M.