La hausse des prix d'achat des biens et services de consommation courante s'est poursuivie en octobre, a rapporté jeudi le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture.

Elle est principalement due à l'envolée des prix de l'alimentation animale et au maintien à un haut niveau du prix de l'énergie.

Le prix d'achat des aliments pour animaux a poursuivi sa progression depuis février. La hausse a atteint 17,5 % en octobre 2012 par rapport à octobre 2011, période où les prix diminuaient après leur pic du milieu de l'année.

Après avoir baissé entre mars, où il avait atteint un sommet, et juin, le prix de l'énergie et lubrifiants est remonté au niveau de janvier (+9,7 % par rapport à octobre 2011).

Le prix d'achat des engrais et amendements est resté relativement stable depuis octobre 2011 (+1,3 %). En octobre 2012, il demeurait nettement inférieur au niveau atteint lors de la flambée des cours de 2008-09.

Les coûts de production de l'Otex « hors sol » ont poursuivi leur forte progression, entraînés par le prix de l'alimentation animale. En octobre 2012, ils dépassaient de 14,3 % leur niveau d'octobre 2011.