Des scientifiques sont parvenus à séquencer le génome du mouton. Vingt-six institutions de recherche issues de huit pays ont participé aux travaux menés en Australie, selon l'AFP.

Le séquençage a permis d'identifier les gènes qui donnent aux moutons leur toison et les caractéristiques de leur système digestif, indique l'agence.

Ces découvertes pourraient permettre de mettre au point des tests d'ADN pour la sélection des animaux. Cette recherche pourrait aussi ouvrir la voie à de nouvelles avancées potentielles sur les maladies des ruminants.

Les chercheurs ont aussi comparé le génome du mouton à celui de l'homme et à ceux d'autres animaux comme les bovins, les cochons et les chèvres.

Les moutons sont aussi des modèles importants de recherche bio-médicale, surtout en Australie. Les ressources génomiques développées grâce à ce séquençage vont fournir de solides bases pour une exploration détaillée des similitudes et des différences entre le mouton et les humains au niveau moléculaire, qui devraient conduire à une amélioration des traitements médicaux pour plusieurs maladies comme l'asthme ou la septicémie.