Cette année, encore plus que d'habitude, l'hétérogénéité des récoltes incite à analyser les différents lots afin d'en connaître les qualités.

Pour une note de panification de blé, 5 à 6 kilogrammes sont nécessaires. Seulement quelques centaines de grammes suffisent pour tester le calibrage et la teneur en protéines des orges tout comme la teneur en huile du colza.

Le mode opératoire consiste à recueillir un demi-litre de graines à chaque benne entrante, si possible une fois passées au séparateur. L'ensemble est ensuite mélangé et l'échantillon final remis dans un sachet accompagné de sa fiche technique.

Cette préparation facilite le travail du laboratoire et limite les risques d'erreur et les retards.