La coopérative Noriap, basée à Boses (Somme), a présenté le mardi 23 août 2016 son « plan de mesures exceptionnelles » à la suite de la mauvaise moisson de 2016. En blé, les rendements moyens s’élèvent à 59 q/ha pour une moyenne quinquennale de 91 q/ha.

« Les exploitations sont sévèrement affectées par cette récolte sans précédent qui intervient dans une période difficile pour la quasi-totalité des productions agricoles. La coopérative, prolongement des exploitations agricoles, se doit d’accompagner ses adhérents. Noriap se donne les moyens de réduire les conséquences sur les exploitations de ses adhérents et sur leur outil coopératif », développe Noriap dans son communiqué.

Dans ce contexte, le conseil d’administration a prévu de reporter à la moisson de 2017 l’échéance pour les commandes et les achats de semences de céréales d’automne et de colza.

La coopérative propose aussi un crédit bancaire à court terme gratuit d’un montant de 450 €/ha, « pour réaliser la conduite des cultures de l’exercice et financer les produits de santé des plantes, les engrais et les semences.

Accompagnement des jeunes agriculteurs

Autre mesure : Noriap a décidé l’activation d’une « garantie coup dur spécifique 2016 » fixant une avance de trésorerie de 450 €/ha remboursable en trois annuités pour les jeunes agriculteurs bénéficiant du contrat Epix Noriap.

Le délai pour commander les engrais au prix moyen est par ailleurs prolongé à la fin de septembre 2016.

Enfin, « le conseil d’administration a décidé, exceptionnellement, de ne pas réaliser de mise à jour de capital social pour l’année 2015-2016. »

En outre, Noriap prévoit « un programme d’économies ciblé sur ses charges de fonctionnement et ses investissements ».

I.E.