Faisant suite à la décision des Etats-Unis de taxer l’importation de l’acier et de l’aluminium sur leur territoire, Mexico a annoncé ce mardi la mise en place de taxations douanières sur des produits américains, essentiellement agricoles.

La viande porcine en tête de liste

Les fromages, les pommes et les raisins font partie de la liste des produits définie par le Mexique, mais c’est la viande de porc qui représente le plus gros enjeu économique de cette mesure. Les Etats-Unis ont exporté près de 25 % de leur production l’an dernier vers leur pays voisin et 80 % de la viande de porc importée au Mexique provient du géant américain.

3 milliards de dollars

Selon le ministre mexicain de l’Economie, Ildefonso Guajardo, les mesures décidées par son gouvernement représenteraient un montant « proportionnel » à l’impact des mesures décidées par les Etats-Unis, estimé à « 3 milliards de dollars ».

En parallèle de ces représailles, le Mexique a déposé une plainte auprès de l’OMC contre les taxations décidées par Washington.

Bertille Quantinet, avec l’AFP