Météo-France maintient quatre départements en alerte orange pour des risques de crues, en plus de neuf autres passés en jaune. Côté températures, un pic de chaleur est attendu dès ce mercredi 21 juillet 2021 dans quatre départements placés en vigilance jaune canicule.

Des vigilances orange pour risques de crue sont maintenues dans le nord de la France, avec des alertes jaune canicule et orage. ©Météo-France

> Retrouvez votre météo personnalisée sur le site de La France Agricole

Les crues persistent dans le nord de la France

En plus de l’Aisne, de la Marne et des Ardennes, le département de l’Oise est également placé en vigilance orange pour des risques de crue atypique.

Les tronçons concernés sont : Oise moyenne (dép. 02, 60), Aisne aval (dép. 02, 60), Aisne Vaux (dép. 02, 08, 51) et Marne moyenne (dép. 51).

  • Sur le tronçon Oise moyenne, le maximum de la crue a été atteint dans le secteur de Condren. La hausse des niveaux va se poursuivre dans le secteur de Sempigny.
  • Sur le tronçon Aisne Vaux, la crue continue sa propagation vers l’aval. La décrue est amorcée dans le secteur d’Asfeld.
  • Sur le tronçon Aisne aval, les niveaux sont en hausse. L’onde de crue en provenance du tronçon Aisne Vaux devrait engendrer une importante hausse des niveaux avec un maximum attendu dans la soirée/nuit du 21 au 22/07.
  • Sur le tronçon Marne moyenne, les niveaux sont en hausse dans le secteur de Châlons-en-Champagne. Des débordements importants sont en cours dans le secteur de La Chaussée-sur-Marne.

Neuf autres départements restent également sous vigilance jaune pour crue.

L’ouest de la France étouffe

Les conditions anticycloniques présentes sur les îles britanniques depuis plusieurs jours vont se maintenir et entretenir des masses d’air chaud sur l’ouest de la France où la chaleur atteint des niveaux remarquables sur certaines régions.

C’est le cas dans le Finistère où la température pourrait atteindre ou dépasser le seuil des 30°C à la station de Brest, ce qui est remarquable pour cette ville très exposée à l’influence modératrice de l’Océan Atlantique : depuis l’ouverture de la station en 1945, seuls trois étés ont connu des séquences d’au moins trois jours consécutifs à plus de 30 degrés (1955 du 20 au 24 août, 1976 du 25 au 30 juin, 1990 du 1er au 3 août).

Une autre valeur bretonne est remarquable, celle de la nuit du 20 juillet au 21 juillet 2021 avec une minimale provisoire de 22,9 °C à la Pointe du Raz égalant le record mensuel du 18 juillet 2006.

Des températures jusqu’à 38 °C

À partir de jeudi 22 juillet 2021, une dépression atlantique va s’approcher du golfe de Gascogne et provoquer une intensification de la chaleur sur les régions les plus méridionales, notamment dans le Sud-Ouest où un pic de chaleur sera observé. On prévoit des pointes de températures entre 36 et 38 °C entre les terres du Sud-Ouest et l’arrière-pays méditerranéen.

Les températures vont considérablement grimper dans certaines régions de France dès le 21 juillet 2021. ©Météo-France

Des orages traverseront la France ce week-end

Vendredi, la bulle d’air chaud va remonter vers le centre de la France mais le ciel sera un peu moins serein que les jours précédents sous un soleil parfois voilé.

La chaleur s’annonce lourde avec des valeurs de 32 à 34 °C du Centre Val de Loire au Lyonnais et des pointes possibles à plus de 35 °C sur un quart sud-est.

En revanche, les températures chuteront brutalement en Bretagne exposée à des averses orageuses. Ces orages traverseront une grande partie du pays entre samedi et dimanche mettant fin à cette séquence de beau temps estival.

Oriane Dieulot