« Une crête de hautes pressions en altitude se met en place progressivement de l’Atlantique à l’Allemagne entre le mercredi 29 mai et le samedi 1er juin. Dans le même temps, le cœur d’un vaste anticyclone en surface va suivre le même chemin, faisant remonter samedi dans un léger flux de sud une masse d’air chaud en provenance de la péninsule Ibérique », indique Météo-France dans une note du 27 mai 2019. Dès jeudi sur la moitié sud, le soleil sera au rendez-vous et devrait apparaître samedi sur l’ensemble de l’Hexagone.

Retour de la chaleur

Les thermomètres afficheront les premiers 30°C localement dès vendredi en Provence, dans le Languedoc ou en Aquitaine. « La masse d’air chaud progressera ensuite vers le nord samedi, puis l’est dimanche », complète Météo-France.

Le mois de mai s’est révélé plutôt frais : 1,2°C en dessous de la normale d’après les données collectées sur 30 stations de référence. « Le mercure n’a toujours pas franchi la barre des 25°C depuis le début de l’année dans de nombreux endroits, comme à Lyon-Saint-Exupéry où le maximum provisoire de 2019 est seulement de 24,6°C. Le seuil de chaleur (*) n’a jamais été atteint aussi tardivement depuis 1983, où il avait fallu attendre le 3 juin. »

J.P.

(*) Température maximale supérieure ou égale à 25°C.