Selon Météo-France, un fort contraste thermique est observé sur l’Europe depuis quelques jours. Des températures remarquablement élevées pour la saison ont été enregistrées dans le sud à l’ouest de l’Espagne et au Portugal, d’un côté, et dans la Russie occidentale, de l’autre. Le sud de la Russie a enregistré 34°C samedi 12 mai et la ville de Koynas, proche du cercle polaire a atteint les 31,2°C. À l’autre bout de l’Europe, le mercure a dépassé les 35°C dans le sud de la péninsule Ibérique. Il a même passé la barre des 38°C à Alácer lundi 13 mai.

Pendant la même période, la partie centrale du continent a été soumise à des masses d’air bien plus fraîches. Entre l’Italie et les Balkans, le climat a été particulièrement agité. Des chutes de grêle ont endommagé la végétation localement. Des villes de la Croatie, la Bosnie, ou encore le sud de l’Italie, comme à Monopoli dans les Pouilles ont connu des inondations.

Température à 850 hPa (environ 1 500 m d’altitude), géopotentiel 500 hPa et vent à 300 hPa (environ 9 000 m d’altitude), ce mardi 14 mai à 12h00 UTC. © Météo-France.
R.H.