Les distributeurs de matériels agricoles constatent « une progression dans le temps dans la valeur et la puissance des machines volées ».

Le syndicat a réceptionné les données d'environ 20 % de ses adhérents. Ceux-ci déclarent qu'entre 2009 et 2014, 77 tracteurs leur ont été volés. Le préjudice atteint la somme totale de 4.599.670 euros. Si ce résultat n'est pas forcément représentatif des constatations de terrain sur l'ensemble des réseaux, Raphaël Lucchesi, président du Sedima (1), précise que, pour ces chiffres, « il y a une progression dans le temps dans la valeur et la puissance des machines volées ».

Le syndicat a aussi demandé à ses adhérents si les tractoristes proposaient une solution contre le vol et si ceux-ci ont la volonté d'améliorer la protection contre le vol. Les réponses sont sans appel et les distributeurs ont de grosses attentes, quel que soit le réseau. En effet, toutes marques confondues, aucune ne dépasse 9/20 dans la notation des adhérents sur les propositions de solution contre le vol et sur la volonté d'améliorer la protection contre le vol. Les marques les mieux notées par les adhérents sont Fendt puis John Deere, loin devant leurs concurrents, et pourtant tous sous la moyenne.

Cette question des vols en concession, une première dans l'enquête de satisfaction des constructeurs (ISC 2014), devrait prochainement être reprise dans les mêmes enquêtes chez nos voisins européens. Car 9 pays ont réalisé en 2013 cette même enquête. Par cette démarche, l'objectif du syndicat est de faire en sorte que les relations entre tractoristes et concessionnaires s'améliorent au bénéfice conjoint des réseaux et des marques concernées.

_____ 

(1) Syndicat national des entreprises de service et distribution du machinisme agricole.

Voir notre dossier :

Vincent Gobert