« La production française de pommes est estimée en augmentation sur un an (+7 %) », souligne le ministère dans sa dernière note de conjoncture en citant les chiffres du premier septembre.

Dans l’ensemble des régions, la production est élevée. Seules la Région Centre et les vallées alpines auraient pâti de la chaleur estivale.

La ruée vers la golden

C’est en golden que l’évolution est la plus notable par rapport à 2018. Avec une hausse de production de 10 %, le volume total de la variété de pomme la plus cultivée de France atteindrait 413 500 tonnes.

La France en position de force

« Wapa prévoit en 2019 une production européenne de pommes en nette baisse par rapport à la forte récolte de 2018 (–20 %) et à la moyenne de 2013 à 2017 (–11 %) », rappelle le ministère. La production de la Pologne, notamment, chuterait de 44 % en un an.

Le chiffre d’affaires de la campagne de 2018-2019 est lui aussi en baisse de 5 % sur un an, mais reste 2 % au-dessus de la moyenne quinquennale. « Ce léger repli du chiffre d’affaires s’explique essentiellement par la baisse de la production [en 2018 NDLR] et des prix », indique le ministère.

I. Lo.