Le débat portant sur les ajustements de la grille de paiement des porcs réclamés par certains a animé les débats de l'assemblée générale du Marché du porc breton, le 12 avril.

C'est Michel Bloch, de Capig, qui a lancé la discussion en exposant le résultat des réflexions qu'il a eu avec quelques filières pour mettre au point une stratégie gagnant-gagnant pour les éleveurs et l'abattage découpe. Il s'agirait d'élargir le coeur de gamme de 3 kg, de moins pénaliser les carcasses classées entre 53 et 55 de TMP et de dévaluer légèrement les animaux avec une TMP supérieure à 63. Tout cela en passant d'une plus-value moyenne de 0,10 à 0,105 €/kg.

Fortuné Le Calvé, président du CRP (comité régional porcin) Bretagne, a répondu qu'il attendait une position unanime des abatteurs représentés par le SNCP (syndicat national du commerce du porc), pour discuter les ajustements nécessaires. Il a rappelé que le cahier des charges de la négociation fixait la plus value moyenne à 0,10 €/kg, et que l'objectif était rempli. Paul Rouche, président délégué du SNCP, a indiqué qu'une rencontre abatteurs privés et coopératifs était prévue pour arrêter une position.

E.R.