Plus dure sera la chute ! Les immatriculations de chargeurs télescopiques ont atteint 5 355 unités en 2019, soit une hausse de 50 % par rapport à 2018. Le record de 2013 avec ses 4 703 unités est donc battu et c’est la première fois que ce marché passe la barre symbolique des 5 000 machines.

Des délais de livraison plus courts

Plusieurs raisons expliquent cette euphorie. Le niveau de prise de commande très élevé à la fin de 2018 et la mise à disposition plus rapide des machines neuves en 2019 ont permis de livrer et donc immatriculer plus d’engins que lors d’une année normale. Il est par ailleurs probable que des chargeurs plus anciens, dont le propriétaire n’avait pas pris soin de demander la carte grise, aient été immatriculés au cours de l’année pour éviter d’avoir à le réhomologuer au 1er janvier 2020. Les spécialistes de la manutention s’attendent donc à une baisse mécanique pour 2020.

> À lire aussi : Immatriculations, dans deux semaines il sera trop tard.

Toujours le même trio de tête

Comme l’an dernier, Manitou occupe la première place avec 33 % de part de marché. JCB (26.4 %) et Merlo (12,8 %) complètent le podium. Ces trois spécialistes de la manutention réalisent plus de 7 ventes sur 10 dans l’Hexagone. En quatrième position, Claas reprend des couleurs avec un taux de pénétration de 6,3 % grâce à l’arrivée de son Scorpion « Made in Liebherr ».

La surprise vient de Kramer, une marque commercialisée depuis deux ans seulement, qui se hisse à la cinquième place avec 5,2 % de part de marché. Sa disponibilité dans le réseau de concessionnaires John Deere a facilité son implantation. Bobcat et Massey Ferguson, qui vendent les mêmes chargeurs télescopiques sous deux couleurs différentes, obtiennent chacun 4 % de part de marché. New Holland (2,4 %), Deutz (1.9 %), Dieci (1,2 %), Schäffer (0,7 %) et Case IH (0,6 %). Caterpillar ne figurent pas dans ce classement. Ses immatriculations sont diluées dans la catégorie Divers (1,5 %).

Corinne Le Gall