Près d'un maïsiculteur sur deux (48 %) déclare utiliser un traitement de semences (Cruiser) pour lutter contre les insectes du sol en 2012, en hausse de 17 % par rapport à 2011, révèle un sondage réalisé ADquation et paru dans la revue Agrodistribution du mois de mai 2012, alors que le rôle de sa molécule active, le thiaméthoxam, dans la disparition des abeilles a encore récemment été pointé du doigt par une étude française.

C'est chez les jeunes (moins de 40 ans) que le Cruiser a le plus la cote (62 % des producteurs de maïs). Par région, c'est l'Ouest qui obtient la palme de la zone qui choisit le plus massivement le Cruiser (56 % des sondés).

Les insecticides du sol ont été utilisés en 2012 par 17 % des producteurs de maïs sondés, en baisse de 8 % par rapport à 2011.

La part des maïsiculteurs ne protégeant pas leurs semences de maïs contre les insectes du sol (32 %) est en légère baisse (-5 %).

3 % des producteurs sondés ne se sont pas prononcés.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 12 au 16 avril 2012 auprès d'un échantillon de 502 chefs d'exploitation agricole, représentatif à 94 % des exploitations de plus de 50 ha de SAU.