« Le versement des soldes des MAEC et aides bio 2015 était prévu entre octobre et décembre 2016, et les paysans attendent toujours, alors qu’il y a longtemps qu’ils ont dû, eux, régler leurs fournisseurs pour 2015 », souligne la Confédération paysanne dans un communiqué daté du 23 décembre 2016.

Aussi, l’annonce faite par le ministère de l’Agriculture de revaloriser l’ATR pour les MAEC et la bio, en attendant le versement des aides Pac 2015, n’est « pas à la hauteur des enjeux », considère le syndicat qui rappelle que de nombreux exploitants « ayant des pratiques vertueuses et cohérentes avec l’agroécologie, réclamées par la société et promues par le ministre, se retrouvent en situation délicate ».

Une question de survie

L’organisation syndicale pointe, en particulier, la situation des Gaec, « puisque ni la première ATR 2015, ni le complément annoncé qui sera versé en janvier 2017, ne prendra en compte le nombre d’associés », ainsi que les apiculteurs pour qui le paiement de leur MAEC est « une question de survie ».

Elle demande au ministère pour la nouvelle année « des décisions de plus grande ampleur, qui aident les agriculteurs à sortir de la situation d’endettement dans laquelle ces retards de paiement les ont mis ».

Pour rappel, le versement des soldes des MAEC et aides bio 2015 a été reprogrammé par le ministère de l’Agriculture au premier trimestre de 2017.

Rosanne Aries