« Malgré une réorientation progressive des GMS en faveur du made in France, l’offre de produits hexagonaux reste encore très faible », relève une enquête de la Fédération indépendante du made in France (Fimif), publiée le 3 juillet 2017.

Mauvais points pour les produits bio

Les dix principales enseignes de France (1) ont été étudiées pour l’occasion, au travers 1 340 références issues de 18 familles de produits, alimentaires comme non alimentaires, vendues sous une marque de distributeur (MDD). Résultat : en moyenne, moins d’un produit sur trois (31 %) distribué est fabriqué en France. Sans surprise, c’est le secteur non-alimentaire qui tire les chiffres vers le bas, puisque l’alimentaire est d’origine française pour 40 % des produits. Ce qui laisse encore une bonne marge de progression…

« Nous constatons que plus le produit est brut (exemple : lait), plus il a de chance d’être d’origine française, ajoute le rapport. Dans l’alimentaire, ces produits sont d’origine France dans 67 % des cas, alors que les denrées transformées ne le sont qu’à hauteur de 28 % (cf. la page 11 de l’étude). Les viandes et produits laitiers occupent la tête du classement avec respectivement 96 % et 71 % d’origine française ».

Mauvais points du côté des produits bio : seul un produit sur trois est d’origine française.

« Carton rouge pour Lidl »

À partir de ces chiffres, la Fimif s’est essayée à un classement des distributeurs. Parmi ceux faisant « un certain effort » : Intermarché, Carrefour, Auchan et Super U (entre 38 % et 54 %, tous produits confondus). « Carrefour est le champion de la transparence, avec une indication d’origine fournie au client dans 82 % des cas », est-il indiqué. Et « parmi les distributeurs dont l’origine des produits ne semble que très peu compter, nous trouvons Leclerc, Cora, Casino, Aldi et Monoprix qui se tiennent dans un mouchoir de poche avec 20 % à 25 % d’offre française ». Carton rouge pour Lidl, qui ferme la marche avec moins d’un produit sur cinq d’origine française (17 %), malgré ses moyens publicitaires.

Alain Cardinaux

(1) Carrefour, Auchan, Leclerc, Intermarché, Super U, Géant Casino, Cora, Lidl, Aldi et Monoprix.