Pionnier du chargeur télescopique compact, Weidemann poursuit l’histoire du T4512 mais lui offre une cure de jouvence. L’engin de 4,50 m de hauteur de levage continuera à être proposé en deux versions de moteur Yanmar mais l’entrée de gamme propose désormais 25 ch tandis que la version la plus puissante atteint 45 ch (contre respectivement 31 et 40 ch sur l’ancienne génération). Le petit moteur est conforme à la norme antipollution Stage 5 sans dispositif de posttraitement des gaz d’échappement. Le modèle de 45 ch nécessite la mise en place d’un filtre à particules et d’un catalyseur d’oxydation pour atteindre les nouvelles normes d’émission. En revanche, l’engin se passe d’AdBlue. Le petit moteur offre une vitesse de pointe de 20 km/h. Pour le plus grand moteur, il est possible de choisir entre 20 et désormais 30 km/h de vitesse maximale. La capacité de charge du T4512 est de 1,25 tonne.

Régulation électronique de la transmission

Le T4512 bénéficie d’une nouvelle transmission à régulation électronique eDrive. Weidemann a prévu quatre modes de conduite différents. Le mode Auto maintient 100 % de la performance habituelle de la machine. En mode Eco, le régime moteur est abaissé à 2 200 tr/min une fois la vitesse d’avancement souhaitée atteinte. Les deux autres modes de conduite sont destinés à l’utilisation d’équipements hydrauliques ou au chargement de fumier. Dans ce dernier cas, le chauffeur peut ajuster le régime moteur avec l’accélérateur à main et contrôler la vitesse d’avancement à la pédale. En mode équipement à entraînement hydraulique, il est possible d’ajuster la vitesse d’avancement avec précision, par paliers de 0,10 km/h. Le nouveau frein à main électrique est assorti de deux fonctions : Auto-hold et Hill-hold. Le frein s’active automatiquement dès lors que la machine est immobilisée, que le sens de marche est placé en position neutre, ou que le conducteur quitte son siège. De la même façon, le frein est automatiquement desserré lorsque la machine est remise en mouvement via la pédale d’accélérateur.

Une cabine repensée

Weidemann a également travaillé sur l’intérieur de cabine avec des commandes agencées selon un code de couleur. Le joystick a été amélioré. La troisième fonction hydraulique s’active grâce à un interrupteur placé sur la console et se commande proportionnellement grâce au joystick, dans les deux sens au moyen d’une molette de réglage sans palier. Outre les indicateurs habituels comme la température, le niveau du réservoir ou les heures de service, les fonctions en cours d’utilisation s’affichent également sur le tableau de bord, par exemple les fonctions électriques activées, le fonctionnement en continu du troisième circuit hydraulique, ou l’enclenchement du blocage de différentiel.