Après une année 2020 difficile ponctuée par une faillite, l’usine italienne des tracteurs Goldoni trouve enfin une fin heureuse puisqu’elle vient d’être reprise par Keestrack. Ce constructeur belge spécialisé dans les engins miniers et le matériel de construction souhaite diversifier son activité avec ces tracteurs spécialisés.

Fin de l’aventure chinoise

Pour l’entreprise italienne spécialisée dans les tracteurs fruitiers et forestiers, créée à la sortie de la Première Guerre mondiale, l’aventure a pris un nouveau tournant en 2015 lorsqu’elle est entrée dans le giron du géant chinois Foton-Lovol. Le projet de l’époque était de transformer ce site de production en tête de pont pour commercialiser la marque de tracteurs Arbos en Europe.

Mais les ventes n’ont jamais décollé et l’usine a multiplié les difficultés économiques, jusqu’à la faillite en décembre 2020. Le groupe Keestrack annonce qu’il a une stratégie claire pour relancer la production de tracteurs dans l’usine Goldoni et prévoit de développer prochainement des modèles plus puissants pour la polyculture-élevage.

Corinne Le Gall