Le tractoriste scandinave renouvelle son offre de tracteurs de petites puissances avec l’arrivée des A5, les remplaçants des A4. L’offre comprend toujours 7 puissances, réparties du A75 au A135.

L’ensemble des modèles est proposé avec la transmission mécanique 12x12. Les modèles du A75 au A95 sont maintenant disponibles avec l’HiTech-2, disposant d’un doubleur pour proposer 24 vitesses en marche avant comme en marche arrière. Les A105 et A 115, qui constituent le cœur de gamme, sont disponibles avec la HiTech4, une 16x16 avec 4 powershift, ainsi que sa version équipée de vitesses rampantes, 32x32.

En cabine, l’accoudoir des modèles à transmission mécanique a été revu. Les versions Hi-tech 4 peuvent s’équiper en option d’une commande de la prise de force sur l’aile arrière.

L’accoudoir des modèles mécaniques évolue légèrement. © Valtra

Plus de puissance pour les 4-cylindres

La gamme se décompose toujours en trois tailles de châssis. Les trois premiers modèles, motorisés par un 3-cylindres, possèdent le petit châssis. Le A105 et le A115 adoptent le châssis intermédiaire et les 2 plus gros tracteurs reçoivent le grand châssis. Du A105 au plus gros modèle, la motorisation revient à un quatre-cylindres.

Contrairement aux trois cylindres, ces modèles gagnent 5 ch par rapport à la série A4. Ainsi, le nouveau A135, le plus puissant de la gamme, culmine à 135 ch. Tous ces tracteurs sont conformes aux normes Stage V, en adoptant un filtre à particules.

L’intervalle d’entretien a été revu pour passer de 500 à 600 heures. De plus, pour les nouvelles réglementations, ces tracteurs sont équipés d’un freinage à double ligne pneumatique, ou hydraulique.