Les constructeurs d’outils n’entendent pas laisser le marché des véhicules autonomes aux tractoristes. Krone et Lemken, deux constructeurs allemands, spécialisés dans les outils de semis et travail du sol pour le premier et la fenaison pour le second, se sont associés pour développer ensemble une unité autonome adaptée au travail avec leurs matériels.

Entraînement diesel et électrique

Le véhicule est doté d’un entraînement diesel et électrique d’une puissance totale de 230 chevaux. La puissance est transmise électriquement sur la transmission et la prise de force. L’attelage des outils portés se fait grâce à un trois-points classique. Le véhicule tracteur est doté d’un panel complet de capteurs qui surveillent l’environnement et les outils au travail, afin d’assurer la sécurité du chantier et contrôler la qualité du travail. Le pilotage et la surveillance de l’unité sont réalisés par des terminaux mobiles. Les chantiers et les informations associées sont transmis par le biais d’un module de communication et de la plateforme de données Agrirouter.

Une deuxième campagne de tests

Les deux constructeurs s’appuient sur leur expérience des outils Isobus et TIM pour assurer la communication entre l’outil et le véhicule. Lemken et Krone ont déjà testé avec succès ces véhicules l’an dernier sur des chantiers de déchaumage, labour, semis, fauche, fanage et andainage. Une nouvelle campagne de tests va démarrer au printemps.

Corinne Le Gall