Ropa présente la sixième génération de nettoyeur-automoteur de silos de betteraves, baptisé Maus 6. La principale évolution concerne la cabine. Par rapport au Maus 5, celle-ci s’avère plus large de 16 cm et plus longue de 40 cm. Ce volume supplémentaire permet notamment l’installation d’un siège rabattable, de nombreux tiroirs, ainsi que d’une glacière et une tablette.

Les essuie-glaces sont synchronisés et se paramètrent depuis le terminal à des intervalles réglables et jusqu’au fonctionnement continu. Le siège rotatif du conducteur intègre de série un système de ventilation et de chauffage. Le chauffeur bénéficie de deux nouveaux joysticks avec des fonctions supplémentaires, une colonne de direction réglable en hauteur et des terminaux positionnés en ligne de mire.

Par rapport à son prédécesseur, le Maus 6 dispose de deux terminaux tactiles de 12,1 pouces, disposés l’un au-dessus de l’autre, avec une densité de pixels plus élevée pour une meilleure résolution. L’un des deux écrans affiche les images des caméras. L’utilisation des écrans se rapproche de celle des tablettes. Les images de caméras de haute définition sont désormais transmises via un réseau éthernet. Enfin, la télématique R-Connect est intégrée dès l’usine.

Parmi les autres évolutions, Ropa intègre un nouveau moteur Mercedes-Benz OM 936 LA, de 354 ch et 7,7 l de cylindrée, conforme à la norme antipollution Stage 5. Il intègre deux turbocompresseurs.

Le pick-up de 10,2 m de largeur se compose de 18 rouleaux de nettoyage. Le chauffeur règle la longueur du circuit de nettoyage et son agressivité depuis la cabine. Le fonctionnement du système de pulvérisation d’eau, plus intuitif, peut être commuté en mode automatique ou par intervalles.

Ropa a également redessiné le système de pesée dynamique de la bande de chargement en intégrant un faux châssis dans la dernière section du bras de chargement. Deux pesons communiquent directement via le Bus-Can avec la centrale électrique principale de la machine.