L’arracheuse de pommes de terre à deux rangs, Evo 280 de Grimme, sortie en 2018 se dote de nouveaux équipements pour plus de polyvalence et de débit de chantier. La grande évolution, c’est l’arrivée du système NonStopBunker, c’est-à-dire une trémie « non-stop ». Cette solution permet de vider le contenu en roulant.

De plus, grâce à une inversion de sens du tapis de fond, la vidange peut se faire en plusieurs fois, contrairement aux trémies classiques. Cette version de trémie possède une capacité de 6 tonnes, contre 8 tonnes pour le modèle standard. Le temps de vidange est estimé à 45 secondes, soit deux fois moins longtemps qu’un système classique.

Un essieu motorisé

Autre évolution, l’Evo 280 peut s’équiper d’un essieu moteur. Les deux roues sont alors animées hydrauliquement pour aider l’ensemble dans les conditions difficiles. Selon le constructeur, cette assistance offre une poussée d’environ 2,3 t. L’essieu est télescopique sur une course de 500 mm.

Il offre ainsi plus de stabilité au travail et un gabarit routier au transport. Toujours pour les conditions délicates, et notamment les terres collantes, Grimme propose des plaques de soc en plastique pour limiter l’adhérence de la terre. Des brise-mottes sont également disponibles au niveau de la première chaîne.

L’ergonomie de la table de visite a été revue, avec notamment des marchepieds réglables en hauteur et des capitonnages le long de la table. © Grimme

Plus de confort sur la table de visite

Le constructeur allemand fait évoluer le confort pour les opérateurs travaillant sur la table de visite. L’Evo peut recevoir le pack confort. Il comprend des marchepieds réglables, pour que chaque opérateur soit à la bonne hauteur par rapport à la table.

Un capitonnage est placé sur les côtés de la table pour plus de confort. Il s’accompagne d’un coffre de rangement étanche, de porte-gobelets ainsi que d’un bidon lave main de 15 litres. L’éclairage de la table de visite a également été revu.

Enfin, l’Evo 280 reçoit la fonction TurboClean. Ce système est conçu pour réaliser un premier nettoyage des différents organes de la machine, en les faisant tourner successivement à leurs vitesses maximales.

Ce dispositif peut s’activer par un bouton ou automatiquement. Notons également que le troisième séparateur peut s’équiper d’un tapis à tétines revu, avec des tétines plus longues et plus souples. Le but est d’éliminer plus efficacement les pierres et les mottes.