Payen Import étoffe son catalogue avec une gamme complète d’outils de désherbage fournie par le spécialiste canadien CFS. L’ensemble des outils se caractérise par un équipement de haut de gamme. La houe rotative RH se décline en sept modèles dont un à châssis fixe de 3 m et sept versions repliables à trois ou cinq sections de 5 à 12,4 m.

Le travail est assuré par les roues étoilées Yetter. Ces éléments mécano-soudés ont une pointe de dent en forme de cuillère afin de déraciner plus efficacement les repousses et d’écroûter le sol. Chaque roue bénéficie d’une suspension indépendante avec un ressort de 8,5 mm de diamètre monté sur le bâti monobloc.

Il est possible d’escamoter mécaniquement des éléments au moyen d’une tige qui vient les bloquer en position haute. Le contrôle de la profondeur de travail est confié à deux roues de jauge centrales, dont la voie est réglable mécaniquement. Sur les modèles repliables, les poutres des parties extérieures sont parfaitement alignées sur la partie centrale et les vérins sont intégrés à l’intérieur du bâti pour protéger le mécanisme

Réglage hydraulique de la herse

De son côté, la herse étrille STW se décline en modèles fixes de 3 mètres et repliables de 4,70 à 15,20 mètres. Les dents bénéficient d’une double tige avec ressort individuel de compression. Elles sont montées sur parallélogramme, ce qui permet de modifier leur angle d’attaque hydrauliquement. La pression peut varier de 500 g à 5 kg.

Le repère visuel pour la pression est visible depuis la cabine. Les six rangées de dents sont espacées de 33 cm chacune. En option, il est possible de monter des roues de jauge à l’arrière pour améliorer le suivi des contours du terrain. Les dents se basculent à l’horizontal pour le transport.

Les dents de la herse étrille bénéficient d’une double tige avec ressort individuel. © C. Le Gall

Guidage par caméra

Pour le désherbage de précision, CFS propose la bineuse Vario Hoe. Ses caméras d’autoguidage possèdent un éclairage à Led afin de continuer le travail dans l’obscurité. Le dispositif latéral de déport hydraulique est intégré dans le bâti afin de conserver un châssis compact. La pression de terrage est contrôlée hydrauliquement. Le réglage des dents pour la largeur travaillée entre les rangs se fait sans outil, tout comme le réglage de l’écartement entre les éléments.

L’interrang de la bineuse se change rapidement et sans outil, afin de désherber plusieurs cultures dans la même journée. © C. Le Gall