Visuellement, la différence entre le nouveau Claas Scorpion et son prédécesseur est presque imperceptible. C’est sous le capot que ce nouveau modèle, présenté à l’occasion d’Innov-Agri, se distingue. Le chargeur télescopique reçoit une transmission hydrostatique héritée des ensileuses Jaguar. La pompe anime deux moteurs placés en série. La marque revendique une meilleure utilisation de la puissance développée par le moteur tant en traction qu’en poussée.

Les blocs Deutz de 136 ou 156 ch selon les modèles restent identiques aux précédents.

Cette transmission est pilotée sous basse pression, ce qui améliore la fiabilité et la longévité du matériel, selon son fabricant. La consommation serait également réduite de 5 à 10 % et le bruit plus faible. L’accès aux composants est enfin facilité grâce au gain de compacité.