C’est un signal encourageant que certains constructeurs viennent d’envoyer à destination des agriculteurs et entrepreneurs : la production reprend. Après un mois d’arrêt pour certains à cause du confinement mis en place face à l’épidémie de Covid-19, les chaînes de production et de montage ont redémarré ce lundi 20 avril 2020 chez plusieurs constructeurs.

Claas relance plusieurs usines

C’est le cas chez le full-liner allemand Claas qui relance la production sur son site d’Harsewinkel (Allemagne) pour les moissonneuses-batteuses et les ensileuses, du Mans (France) pour les tracteurs et de Törökszentmiklós (Hongrie) pour les barres de coupe et les faucheuses à tambours.

Dans quelques jours, la production de presses doit également reprendre progressivement sur le site de Metz (France). Ce redémarrage intervient après une phase d’analyse des risques et d’adaptation des postes de travail pour réduire les risques de transmission du coronavirus entre les salariés.

Sulky et Argo repartent

Après trois semaines d’arrêt, Sulky a obtenu l’accord des représentants des salariés pour redémarrer son usine bretonne. La priorité est désormais d’honorer les commandes en cours. Chez l’italien Argo (Landini et McCormick), la désinfection de l’usine à l’aide d’un pulvérisateur arboricole a été largement relayée sur les réseaux sociaux. La production de tracteurs attend désormais le feu vert des autorités pour redémarrer.

Élan de solidarité chez Massey Ferguson

Bien que ses activités de fabrication soient suspendues depuis le 18 mars 2020 dans son usine de Beauvais (France), Massey Ferguson utilise ses imprimantes 3D pour fabriquer et faire don de visières au personnel de la communauté médicale locale. « Dans le cadre de nos activités d’intégration verticale prévues au sein de notre nouveau site nommé Beauvais 4, nous étions sur le point de démarrer nos activités de fabrication additive pour produire des pièces en petites séries pour la fabrication de nos tracteurs et la personnalisation de ces derniers dans un nouvel atelier spécifique. Après des semaines de tests, cette activité devait démarrer le 1er avril 2020. Nous considérons la fabrication de visières comme une contribution modeste de notre part, mais pleine de sens pour aider à stopper la pandémie », a déclaré Boussad Bouaouli, le vice-président manufacturing d’Agco Beauvais.

Manque de composants

Toujours au sein du groupe Agco, mais de l’autre côté du Rhin, la production de tracteurs dans l’usine bavaroise Fendt est stoppée en raison du manque de composants. En revanche, les chaînes de fabrication des machines de fenaison Fendt et Massey Ferguson basées à Feucht, non loin de là, continuent de tourner grâce à des stocks suffisants.

Plusieurs tractoristes ont d’ailleurs indiqué que les problèmes de disponibilités de composants venus de la Chine et de l’Italie ainsi que l’arrêt de la production de pneumatiques chez Michelin, avaient précipité la fermeture des usines.

Corinne Le Gall