Kverneland offre une cure de jouvence à sa gamme de herses rotatives portées et la décline en trois séries, M, H et S. La conception des herses Kverneland repose sur un carter central sur lequel viennent s’assembler les organes d’entraînement et les porte-dents. L’objectif est de limiter le poids afin de travailler avec des tracteurs aux capacités de levage limitées. La version S a ainsi réduit son poids de 15 % par rapport à la version précédente. Le nouveau design du caisson repose sur une fabrication par pliage afin d‘éviter les soudures. Utilisé sur les séries H et S, le caisson à double paroi répartit les efforts tout au long du lamier. Les roulements à rouleaux coniques bénéficient d’une taille plus importante et la distance entre les roulements a été augmentée.

La tête d’attelage aussi a été revue afin d’offrir plus de robustesse pour travailler en combinaison avec les semoirs e-drill.

Tous les modèles sont équipés de dents standards mais peuvent être équipés de dents actives ou recevoir un traitement au carbure monté d’usine. Les dents actives offrent un angle d’attaque plus important. Ces dents bénéficient du démontage rapide Quick-Fit afin d’être remplacées sans outil. Ce dispositif est proposé en standard sur les séries H et S.

Les dents sont disposées de façon hélicoïdale avec un nombre de quatre rotors par mètre. Cette configuration favorise l’émiettement. Quatre types de rouleaux sont disponibles : cage, packer, cracker ou Actipack.

La série M se décline en deux modèles de 2,5 et 3 mètres, la H propose trois largeurs de 3 m à 4 m et la S, quatre largeurs de 3 m à 4,5 m.