Kuhn se lance dans l’alimentation robotisée avec Aura, une mélangeuse automotrice autonome. Contrairement aux robots d’alimentation déjà présents sur le marché, Aura ne nécessite pas la mise en place d’une cuisine, ni d’une infrastructure spécifique dans la stabulation. En effet, cette mélangeuse embarque une fraise de désilage, comme une automotrice classique.

Une fraise polyvalente

Le chargement du fourrage s’effectue avec une fraise polyvalente, capable de charger aussi bien l’ensilage que des fibres comme la paille et le foin. La fraise est prolongée par un convoyeur de chargement. L’ensemble fraise-convoyeur se translate latéralement sur la largeur de la machine pour assurer le désilage sans déplacement de la mélangeuse.

Les autres composants de la ration sont chargés avec des vis placées sur les silos de l’élevage. Aura communique directement avec le récepteur placé sur la vis. Une fois la cuve de mélange en place, la mélangeuse lance le programme de remplissage du composant. Le robot respecte la recette et les quantités envoyées par l’éleveur dans son logiciel.

Une cuve de 3 m³

La cuve de mélange de 3 m³ de capacité est équipée de deux vis verticales. La partie basse de la cuve et les vis bénéficient de la technologie K-Nox qui multiplie leur durée de vie par six par rapport à un acier classique.

La distribution s’effectue par un tapis transversal, des deux côtés, à l’arrière de la machine. L’Aura est aussi capable de réaliser la repousse des fourrages et des refus, grâce à des brosses rotatives qui ramènent l’andain près du cornadis.

Deux modes de guidage

La mélangeuse Kuhn ne nécessite pas l’installation d’un guidage au sol. Elle dispose de deux solutions pour se déplacer dans l’exploitation. À l’extérieur des bâtiments, le guidage est réalisé par GPS avec une correction RTK sans abonnement, couplé à l’odométrie (repérage du déplacement par capteurs).

À l’intérieur des bâtiments, la technologie Lidar offre une précision de déplacement centimétrique. L’odométrie complète là aussi le guidage. Ces solutions permettent de franchir des pentes jusqu’à 20 %. Du côté de la sécurité, en plus des radars, lasers et capteurs ultrasons, Aura est équipé de bordures sensibles autour de la machine afin de stopper son fonctionnement en cas d’obstacles.

Une version hybride en option

La mélangeuse est équipée d’une motorisation diesel de 42 kW, conforme à la norme antipollution Stage 5. En option, la version hybride Aura-e permet de basculer en mode électrique lors des phases de distribution dans les bâtiments.

La commercialisation d’Aura débutera à la fin de l’année 2020 et les premières installations en élevage auront lieu à partir du second trimestre de 2021.