Ce ne sont pas moins de 10 nouveaux modèles qui viennent compléter l’offre de presses à balles cubique du constructeur allemand. Si Krone parle de BigPack NG (nouvelle génération), il précise que c’est un complément de gamme et non un renouvellement. Ces machines se positionnent juste en dessous des HDP II et au-dessus du reste de la gamme. L’offre comprend des modèles avec les 4 formats de canal les plus répandus : la 870 HDP pour du 80 x 70, la 890 pour du 80 x 90, la 1270 pour du 120 x 70 et les 1290 et 1290 HDP pour le 120 x 90.

Des évolutions sur de nombreux détails

Sur les BigPack NG, le timon offre plus de possibilités de réglage et différents attelages sont proposés, comme l’anneau standard ou la boule K80. Le pick-up possède des paliers et des roues de jauges renforcés. En option, il reçoit un entraînement hydraulique. Ainsi sa vitesse de rotation est réglable, et il est possible d’en inverser le sens facilement. Il s’équipe d’une ouverture sur l’arrière pour faciliter l’extraction d’un corps étranger.

Toutes ces machines possèdent une déclinaison VC (VariCut). Elles reprennent les fonctionnalités présentes sur les modèles existants. Les cassettes disposent de 17 ou 33 couteaux sur les canaux de 80 cm et 26 ou 51 couteaux sur les canaux de 120 cm. Six positions de couteaux sont disponibles. Le rotor de coupe est embrayé avec le pick-up, mais séparément du reste de la machine. Il embarque en option une inversion hydraulique du rotor.

L’ameneur rotatif VFS, propre à Krone, est a été revu pour doubler son intervalle de révision. Il reçoit un capteur d’angle sur la fourche reteneuse. Ainsi, l’opérateur peut régler en cabine le seuil de déclenchement. En option, un indicateur de charge est présent afin d’utiliser de manière optimale les capacités de la machine. Le piston possède une nouvelle face, avec la possibilité de monter des plaques d’usure.

Comme pour les améliorations sur le VFS, le constructeur annonce un gain de densité, et une meilleure forme de balles. Pour les 1270 et les 1290, le canal est plus long de 12 % pour atteindre la taille des modèles HDP. Enfin, l’éjecteur de balles est séparable en deux parties sur tous les modèles. Ainsi, il est possible de n’éjecter que la derrière balle.

Des boîtes à ficelles toujours plus pratiques et avec plus de capacité

Ces machines héritent toutes d’un banc à 6 noueurs, avec une technologie double nœuds. Le système PowerCleaner comprend deux ventilateurs, placés au-dessus des noueurs. Ces ventilateurs projettent un flux d’air en permanence sur le banc pour éliminer l’accumulation de matière. L’accessibilité autour des noueurs et sur le haut de la machine a été améliorée.

Les boîtes à ficelles intégrées dans les capots latéraux sont étanches à la poussière. Elles se démarquent en reprenant la technologie des HDP II, c’est-à-dire qu’elles s’abaissent pour faciliter leur chargement. Il est également possible de les soulever comme un capot classique. Le tout est géré hydrauliquement depuis la cabine.

Ces machines peuvent embarquer maintenant des bobines de 15kg, une exclusivité de la marque. Des modèles fonctionnant avec des bobines de 10 et 11kg sont aussi proposés. Ainsi 15 bobines prennent place de chaque côté de la machine. Des boîtes à ficelles supplémentaires sont proposées en option.

Ces BigPack sont bien sûr Isobus. Elles peuvent donc être pilotées depuis le terminal d’un tracteur équipé, ou via les terminaux CCI. Pour le confort de l’opérateur, ces presses héritent d’un boîtier de commande directement placé sur la machine pour actionner différentes fonctions comme la rampe, l’éjecteur ou encore les couteaux. On notera également un lave-main disponible sur l’arrière de l’appareil. Parmi la liste d’option, les BigPack NG peuvent s’équiper d’un réservoir à additifs et d’un éclairage à LED.

Pierre Peeters