Krone se lance sur le marché de l’enrubanneuse avec une machine constituée de deux rouleaux d’entraînement, qui servent également au chargement de la balle, et d’un seul bras satellite pour enrubanner. Ce dernier affiche une vitesse de 36 tours par minute. Il est également muni d’un capteur de position. Ainsi le cycle est géré en fonction d’un nombre de tours. Le moteur du bras est équipé d’un frein afin qu’il ne tourne pas lors des manœuvres.

L’EasyWrap peut recevoir des balles d’un diamètre compris entre 1 et 1,50 m, et pesant jusqu’à 1 600 kg. Son poids à vide est de 740 kg, avec une position proche du tracteur. Cette machine est entièrement entraînée hydrauliquement, elle peut ainsi s’atteler sur un chargeur télescopique. Elle est alimentée par un distributeur en pompage continu ou via un circuit load-sensing. Deux étirements de films sont proposés, avec 55 ou 70 %. Le magasin peut embarquer quatre bobines de film.

© P. Peeters

L’EasyWrap se pilote selon trois modes. En mode manuel, toutes les étapes sont pilotées. En semi-automatique, il suffit de charger la balle, le cycle et la dépose sont ensuite automatisés. Enfin, un mode automatique réalise l’ensemble des opérations (chargement, cycle et déchargement) sans avoir à appuyer sur un bouton. Ce dernier mode est proposé seulement sur les machines équipées du retourneur de balles.

Pierre Peeters