Fendt vient de dévoiler ce 21 août 2020, la nouvelle génération de son vaisseau amiral à chenilles MT 1100. Issu de la gamme Challenger, ce tracteur est produit dans l’usine de Jackson (Minnesota). La nouvelle gamme comporte quatre modèles : le 1151 de 511 ch, le 1156 de 564 ch, le 1162 de 618 ch et le 1167 de 678 ch. Les trois premiers sont motorisés par un 6-cylindres Man de 11,2 litres de cylindrée. De son côté, le MT 1167 bénéficie d’un 16,2 litres, toujours fourni par Man.

Une boîte Vario

La grande évolution par rapport à la génération précédente est l’arrivée de la variation continue maison Vario. Alors que les MT 1100 de la précédente génération étaient les seuls tracteurs de la gamme Fendt à proposer une transmission powershift, les nouveaux MT 1100 rentrent dans le rang. L’ensemble de la gamme est donc uniquement disponible avec la Vario.

Pour transmettre une telle puissance, cette version de la boîte bavaroise reprend le principe Vario Drive qui équipe le 1000 Vario à roues. Ainsi, la transmission s’appuie sur une pompe hydraulique et deux moteurs hydrauliques. Le premier moteur hydraulique transmet son couple en continu de 0 à 60 km/h à l’essieu arrière via une répartition hydromécanique de la puissance. Le deuxième moteur hydraulique actionne l’essieu avant. Grâce aux efforts induits par l’essieu arrière ou par l’accouplement des quatre roues motrices, l’essieu avant s’intègre aussi dans la répartition hydro/mécanique du couple.

Du côté hydraulique, le double circuit offre un débit de 439 l/min. Pour les chenilles, Fendt reprend les ingrédients qui ont fait le succès du MT 1100 avec une suspension pendulaire des galets.