Cela faisait de nombreuses années qu’Evrard n’avait pas renouvelé son Meteor et les fans de la marque commençaient à trouver le temps long. Qu’ils se rassurent, le successeur est arrivé et il s’appelle… Météor. Ou plus précisément Meteor R-Activ, en référence à son circuit de pulvérisation piloté par air. Ceux qui lui trouvent un air de famille avec l’Aeon d’Hardi lancé lors de la dernière édition d’Agritechnica ont raison puisque les deux engins ont une base commune. Néanmoins, l’Aeon ne sera pas commercialisé en France.

La nouvelle série est composée de quatre modèles : 4 200, 5 200, 6 200 et 7 200 litres. Les deux derniers modèles ne seront disponibles qu’en 2022. Le Meteor R-Activ peut recevoir les rampes en acier DeltaForce à deux ou trois bras, dans des largeurs de 24 à 36 mètres et des rampes en aluminium Pommier de 24 à 45 mètres.

Rayon de braquage amélioré

La longueur du châssis a été réduite de 250 mm afin notamment d’améliorer le rayon de braquage. Le Meteor R-Activ est entièrement cartérisé sur le châssis et sur les côtés. Il bénéficie en outre d’une suspension intégrale avec une flèche suspendue par plots de polyuréthane ou lames réglables, offrant un débattement de 100 mm. La suspension d’essieu par monoressort hélicoïdal procure un débattement de 170 mm.

Suspension d’essieu hélicoïdale. © C. Le Gall

Enfin, le reposoir de la rampe est suspendu et articulé pour la protéger au transport. Les garde-boue sont enveloppants et équipés de longues bavettes. En option, ils peuvent être pivotants grâce à des petits vérins.

Garde-boue pivotant animé par un vérin. © C. Le Gall

Les cuves de pulvérisation et de rinçage sont positionnées sur l’avant afin d’augmenter le report de charge sur la flèche. Une cuve supplémentaire (bleue) permet d’utiliser un produit de nettoyage pour décaper les bouillies très salissantes.

Le poste d’incorporation. © C. Le Gall

L’une des évolutions majeures est le circuit de pulvérisation compact piloté par air. Cette utilisation d’air pour le pilotage de toutes les fonctions permet de réaliser tous les réglages et de s’adapter très rapidement. L’air est fourni par un compresseur intégré sur le pulvérisateur ou par le compresseur du tracteur à freinage pneumatique. Le circuit de pulvérisation est placé le plus prêt possible de la rampe et totalement isolé du poste d’incorporation. Concrètement, il n’y a que le bac d’incorporation et ses vannes du côté gauche tandis que tout le reste du circuit de pulvérisation, pompe comprise, est placé du côté droit. Les vannes électropneumatiques sont disposées en ligne et dans un ordre logique qui facilite le nettoyage et le rinçage du circuit. On retrouve les filtres d’aspiration EasyClean, avec leur clapet qui évite le relâchement des impuretés. La vanne de régulation à asservissement pneumatique elle-aussi est située sur la sortie de la pompe. Cette dernière est la Hardi à pistons-membranes, Evrard ayant décidé d’abandonner les pompes centrifuges. Cette pompe délivre 334 l/min. En option, il est possible de monter deux pompes, délivrant chacun 296 l/min. Dans ce cas, la seconde pompe est montée à l’avant.

Le côté droit de la machine est les filtres, la pompe à pistons-membranes et les vannes électropneumatiques. © C. Le Gall

Le Meteor R-Activ utilise une nouvelle circulation continue PPI. La vanne de retour montée sur la cuve renvoie la bouillie dans la cuve lorsque la pulvérisation est arrêtée ou alimente les canalisations lorsque la pulvérisation est activée.

Le poste de travail a été revu avec un carter rétroéclairé et un terminal de commande de 7 pouces. L’appareil est Isobus en standard. Enfin, le Curve Control combiné à l’OptiSpray, solution de sélection automatique des buses, permet une régulation automatique dans les virages pour éviter les sur et sous-dosages.

Le terminal de commandes, au niveau du poste d’incorporation. © Evrard