Les grands lancements de tracteurs de 2021
/
  • Janvier. Le tractoriste allemand Deutz-Fahr étend son offre de tracteurs en présentant une nouvelle série, les 5D TTV. C’est une déclinaison des 5D, déjà présents chez le constructeur. L’offre comprend 5 modèles, de 88 à 113 ch. Le 5090 et le 5100 sont disponibles avec un moteur à 3 cylindres ou en version 4, avec un bloc de 4 cylindres.

  • Le tractoriste scandinave Valtra renouvelle son offre de tracteurs de petites puissances avec l’arrivée des A5, les remplaçants des A4. L’offre comprend toujours 7 puissances, réparties du A75 au A135. L’ensemble des modèles est proposé avec la transmission mécanique 12x12. Les modèles du A75 au A95 sont maintenant disponibles avec l’HiTech-2, disposant d’un doubleur pour proposer 24 vitesses en marche avant comme en marche arrière. Les A105 et A115, qui constituent le cœur de gamme, sont disponibles avec la HiTech4, une 16x16 avec 4 powershift, ainsi que sa version équipée de vitesses rampantes, 32x32.

  • Février. Chez McCormick, le moteur Beta Power à 6 cylindres de 6,7 litres qui équipe la série X7.6 passe en stage V. Cette évolution s’accompagne de la technologie Power Plus, proposant une plage de puissance maximale allant de 200 à 240 ch.

  • New Holland met un nouveau tracteur chenillard en test chez le producteur de vin Barolo, Fontanafredda. Basé sur le modèle de tracteur vigneron TK, ce tracteur est doté d’un moteur au biométhane F28 FPT Industrial.

  • New Holland élargit sa gamme de T6 à 6 cylindres. En plus du tracteur T6.180, le tractoriste dévoile son T6.160 Dynamic Command. Doté du moteur FPT Stage 5 de 6 728 cm³, le tracteur développe une puissance de 164 ch lorsque la surpuissance est activée et 135 ch en puissance nominale.

  • Mars. La gamme Arion 400 élargit sa plage de puissance allant de 90 à 155 ch, avec le système de surpuissance. Le moteur est un 4,5 litres à 4 cylindres. Concernant le plus gros tracteur, l’Arion 470, il délivre 155 ch pour 631 Nm de couple avec le CPM actif. Un turbocompresseur régulé est monté de l’Arion 430 jusqu’au 470.

  • Un an et demi après avoir présenté les nouveaux 8R et 7R, le constructeur américain John Deere apporte des évolutions similaires à leurs grands frères de la série 9R. Construits dans la même usine, ces tracteurs sont toujours déclinés en version R articulée à roues, RT reposant sur deux chenilles et RX articulée sur quatre chenilles. L’offre des 9RT reste inchangée avec trois modèles, le 470, le 520 et le 570 pour des puissances maximales allant de 517 ch à 627 ch. En revanche, les tracteurs articulés 9R et 9RX évoluent. La gamme comprend 4 modèles du 490 au 640, le nouveau porte-étendard de la gamme et tracteur le plus puissant du constructeur développant 691 ch de puissance maximale. À l’exception du 9R/RX 640, toujours motorisé par le Cummins de 15 litres, l’ensemble de l’offre reçoit une nouvelle motorisation. Le 13,5 l maison laisse sa place au 13,6 l toujours développé et fabriqué en interne.

  • Avril. Le tractoriste scandinave Valtra renouvelle ses tracteurs de 6 cylindres T, avec la présentation de la cinquième génération. L’offre reste inchangée. Elle comprend sept modèles, répartis du T 145 au T 255. Les puissances maximales sont comprises entre 155 et 235 ch. Avec le boost, ces tracteurs atteignent des puissances de 170 à 271 ch.

  • Dans la foulée, Valtra fait évoluer son cœur de gamme en présentant les N5, la cinquième génération de N. Ce sont les 4-cylindres les plus puissants du constructeur. Avec l’arrivée des G5 l’année dernière, l’offre se compose désormais de 3 modèles avec le N135, le N155 et le N175. Ils sont tous motorisés par le 4,9 l Agco Power et délivrent des puissances comprises entre 135 et 165 ch. Avec le boost, ces tracteurs affichent des puissances de 145 à 201 ch. Les N5 conservent le pont avant à suspension pneumatique, présent sur les N4.

  • Mai. Deutz-Fahr dévoile sa nouvelle mouture du tracteur d’élevage Série 5. L’offre est composée de cinq modèles couvrant une plage de 95 à 126 ch. La motorisation est assurée par des blocs Farmotion conformes à la norme antipollution Stage 5. La transmission semi-powershift bénéficie de la fonction APS (Automatic Powershift) qui passe automatiquement les rapports sous charge en fonction de la sollicitation du moteur. Le chauffeur peut affiner la sensibilité de l’APS grâce à un potentiomètre. La prise de force dispose des quatre régimes (540/540E/1000/1000E) et est engagée par embrayage multidisque à bain d’huile à commande électrohydraulique.

  • Juin. Zetor fait évoluer son tracteur Major CL 80 avec l’arrivée d’un nouveau moteur. Il ne s’agit pas d’un bloc maison mais d’un Deutz AG délivrant 75 ch et conforme à la norme antipollution Stage 5. Le pack de dépollution des gaz d’échappement se compose d’un filtre à particules, d’une vanne de recirculation EGR et d’un catalyseur DOC.

  • Deutz-Fahr renouvelle ses tracteurs de la Série 7 TTV qui comprend désormais deux modèles, le 7250 TTV et le 7250 TTV HD. Le 7230 disparaît du catalogue. La première évolution concerne l’arrivée du moteur Deutz conforme à la norme antipollution Stage 5. Ce bloc délivre une puissance de 247 ch et un couple maximal de 1 072 Nm. L’autre grande évolution concerne l’arrivée de la transmission maison TTV, qui équipe déjà le Série 8. Cette boîte équipera le 7250 TTV HD tandis que le 7250 TTV sera doté d’une version légèrement plus compacte.

  • Lancé en 1983, l’Explorer est le best-seller de Same. Ce tracteur qui approche la quarantaine se met une nouvelle fois au goût du jour avec un moteur conforme à la norme antipollution Stage 5. Ces nouveaux moteurs maison Farmotion 35 et 45 sont disponibles dans les versions à 3 et 4 cylindres. L’offre s’articule autour de cinq modèles. Elle commence à 95 ch et atteint 126 ch sur le modèle de tête, l’Explorer 125.

  • Juillet. L’ergonomie intérieure Fendt One, déjà présente sur les séries 700, 300 et 200, fait son apparition sur les tracteurs Fendt des séries 1000, 900 et 500. Le Fendt One, c’est l’aménagement de cabine présenté par le bavarois en 2019. Il comprend notamment un accoudoir et un joystick complètement différent. Plusieurs terminaux et écrans peuvent être disposés à divers endroits dans le tracteur. Des terminaux de 12 pouces sont ainsi prévus en bout d’accoudoir et en option au niveau du toit. Un écran est également disponible derrière le volant.

  • Août. New Holland vient de dévoiler son nouveau tracteur T7HD. La gamme comprend trois modèles de 270, 290 et 313 ch équipés d’un moteur Stage 5. Comme sur les versions précédentes, seule la variation continue AutoCommand est disponible. La grande innovation est bien entendu l’arrivée de la cabine Horizon Ultra, qui reprend tous les fondamentaux de la nouvelle cabine des tracteurs de forte puissance T8 Genesis. New Holland annonce une refonte complète avec seulement 2 % des pièces communes avec l’ancienne cabine.

  • Septembre. Après le Magnum en 2019, Case IH poursuit la refonte de sa gamme de tracteurs par le haut avec l’arrivée du nouvel Optum. Comme son aîné, il accède au statut AFS Connect, ce qui signifie que son propriétaire bénéficie de tous les services de télématique et d’agriculture de précision. L’offre comprend trois modèles de 250, 270 et 300 ch de puissance nominale. La transmission est la variation continue CVX Drive. La plupart des éléments comme l’hydraulique et le relevage s’inspirent directement de la version précédente.

  • Après le 8S et le 5S en 2020, Massey Ferguson poursuit la refonte de sa gamme de tracteurs avec le cœur de son offre, les 6S et 7S. La série 6S est l’offre de gros 4 cylindres. Les cinq modèles couvrent une plage de 135 à 180 ch. Avec la surpuissance EPM, la plage de puissance passe de 150 à 200 ch. Tous les modèles sont propulsés par le moteur Agco Power conforme à la norme antipollution Stage 5. Du côté de la transmission, les agriculteurs peuvent choisir entre la boîte semi-powershift robotisée Dyna-6 et la variation continue Dyna-VT.

  • Massey Ferguson complète sa série 8S par le haut avec deux nouveaux modèles de tracteurs de 285 et 305 ch. Avec le lancement des MF 8S.285 et MF 8S.305, la série 8S comprend désormais six modèles, avec des puissances maximales de 205 ch à 305 ch et une gestion du moteur (EPM) qui peut ajouter jusqu’à 20 ch supplémentaires, selon les modèles. Comme les autres modèles de la série, les deux nouveaux venus embarquent un moteur Agco Power de 7,4 litres, conforme à la norme antipollution Stage 5. L’autre nouveauté de la rentrée sur le créneau de fortes puissances est l’arrivée de la transmission à variation continue Dyna-VT sur l’ensemble des 8S.

  • Octobre. Lindner a profité du Sommet de l’élevage pour dévoiler deux modèles supplémentaires dans la gamme Lintrac, les Lintrac 80 LDrive et 100 LDrive. Ces deux tracteurs de 80 et 100 ch sont motorisés par un bloc Perkins conforme à la norme antipollution Stage 5. Ces deux nouveaux modèles sont équipés de la transmission à variation continue LDrive et peuvent recevoir le pont arrière directeur en option.

  • Deutz-Fahr fait évoluer sa série de tracteurs d’entrée de gamme 5D Keyline en lui offrant un nouveau moteur conforme à la norme antipollution Stage 5. Les quatre modèles, dont les puissances s’échelonnent de 65 à 102 ch, reçoivent un bloc Farmotion à 3 cylindres. Les modèles 5070 et 5080 sont équipés d’un filtre à particules, tandis que les deux modèles plus puissants, les 5090 et 5100, sont également équipés de la technologie SCR, en plus du filtre.

  • Deutz-Fahr poursuit le renouvellement de ses tracteurs à variation continue TTV avec la série 6. L’offre comprend quatre modèles : 6190 TTV, 6210 TTV, 6230 TTV et 6230 TTV HD. Ils couvrent une plage de puissance de 192 à 230 ch. Leur moteur Deutz est conforme à la norme antipollution Stage 5. Comme leurs grands frères avant eux, leur transmission TTV est désormais « maison ».

  • New Holland dévoile la nouvelle génération des tracteurs T5 Utility et Electro Command, les deux versions d’entrée de gamme de la série T5. Ces tracteurs couvrent le segment de puissance de 80 à 120 ch. Ils sont équipés d’un nouveau moteur à 4 cylindres dont la cylindrée a été augmentée à 3,6 litres. Le couple maximal est atteint à 1 300 tr/min.

  • Novembre. La série de tracteurs 6R de John Deere, qui compte 14 modèles de 110 à 250 ch, bénéficie d’évolutions pour la prochaine campagne. Et quatre nouveaux modèles viennent renforcer l’offre. En six cylindres à empattement de 2,75 m, le catalogue accueille les 6R165 et 6R185 tandis qu’en quatre cylindres, les deux modèles supplémentaires sont les 6R150 et le 6R140. Grâce à la surpuissance IPM, le 6R185 atteint 234 ch. John Deere monte désormais un joystick électronique, notamment pour les travaux au chargeur. Les boutons du joystick sont entièrement configurables, selon les préférences et les habitudes du chauffeur. Un dispositif de détection de la main remplace l’ancienne trappe de sécurité. Il est possible de commander l’inverseur depuis ce joystick.

  • Massey Ferguson complète sa série de tracteurs 7S par le haut avec le 7S.210 de 210 ch. Ce tracteur offre ainsi un recoupement de gamme entre le 8S.205 de 205 ch et la série 7S. Le nouveau venu est équipé d’un moteur AgcoPower à 6 cylindres de 6,6 litres de cylindrée. Son empattement est de 2,88 m contre 3,05 m pour le 8S.205, qui bénéficie d’un moteur de 7,4 litres. Du côté de la transmission, le 7S.210 est équipé en standard de la variation continue Dyna-VT dans sa version Super Eco qui permet d’atteindre 40 km/h à 1 450 tr/min.

  • Avec l’arrivée de la Cmatic sur l’Axion 800, Claas propose désormais la variation continue sur l’ensemble de sa gamme de tracteurs de 125 à 445 ch. L’Axion 800 était le seul modèle ne bénéficiant pas de la boîte powershift Hexashift. L’Axion 800 intègre une transmission déjà bien connue, la Terramatic 25, qui équipe pour le moment les Axion 810 et 830. Le tracteur dispose du moteur FPT 6 cylindres de 6,7 litres de cylindrée respectant les normes moteur Stage 5.

  • Décembre. Case IH met son tracteur de polyculture-élevage Farmall C en conformité avec la norme antipollution Stage 5. Les quatre modèles de 90 à 117 ch bénéficient d’un nouveau moteur FPT, dont la cylindrée passe de 3,4 l sur son prédécesseur à 3,6 l. Ce moteur embarque quatre soupapes par cylindre contre deux pour la génération précédente, ce qui assure une meilleure combustion. Les tracteurs Farmall C de Case IH sont désormais disponibles avec le Pack Selection, un pack d’options. Il comprend notamment la transmission Active Drive 2 avec un inverseur hydraulique, qui offre un total de 24 rapports en marche avant et 24 rapports en marche arrière avec un régulateur de vitesse et des vitesses rampantes supplémentaires.

  • Case IH offre un coup de jeune à sa série Maxxum. Ce cœur de gamme couvre une plage de puissance de 115 à 150 ch. Le seul modèle à 6 cylindres bénéficie d’une augmentation de puissance et atteint 150 ch. Pour les autres modèles équipés de 4 cylindres, les caractéristiques de puissance restent inchangées. Les modèles Maxxum sont désormais disponibles avec trois packs d’options. Les tracteurs Maxxum et Maxxum Multicontroller peuvent être commandés avec le pack Selection, qui regroupe les options les plus vendues. Les Maxxum, Maxxum Multicontroller et Maxxum CVXDrive peuvent également être livrés avec le pack Advanced, qui rassemble des solutions de plus haut de gamme. Pour finir, les modèles Maxxum Multicontroller et Maxxum CVXDrive peuvent être commandés avec le pack Professional, qui permet d’accéder aux dernières technologies.