Visite au cœur du nouveau siège de Claas France
/
  • Depuis l’été 2020, la filiale française de Claas a pris ses quartiers dans le nord de l’Eure-et-Loir, à Ymeray. Ce site flambant neuf s’étend sur près de 15 hectares. Claas France était jusqu’ici basé à Fresnes, dans la banlieue parisienne.

  • Le nouveau siège social français du fabricant allemand est bien plus vaste que le précèdent. En plus des bureaux affectés aux différents services du constructeur, ces locaux bénéficient d’un grand showroom de 650 m².

  • Au-delà du siège social, ce site est également le nouveau siège de la Claas Academy. Ce centre de formation comprend 21 formateurs et accueille pas moins de 2 500 stagiaires par an. C’est ici que Claas forme son réseau, que ce soit pour la partie relative à la vente ou celle à la réparation. Dans les deux cas, 3 niveaux de formation peuvent être dispensés sur le site.

  • Le bâtiment de la Claas Academy comprend 8 halls de formation. Quatre sont réservés aux tracteurs. Les autres sont voués à la chaîne verte, aux moissonneuses-batteuses, aux moteurs et enfin à la manutention. Les plus gros halls peuvent recevoir jusqu’à 4 automoteurs de récolte en même temps.

  • Chaque hall comprend de 1 ou 2 salles de formation. Celles-ci possèdent différents supports pour l’enseignement, comme un grand tableau tactile. Des boîtes représentant la partie électronique d’un tracteur, avec le terminal ou encore la prise Isobus sont aussi présentes.

  • En permanence, pas moins d’une centaine de machines sont présentes sur le site pour réaliser les différentes formations, de la faucheuse frontale à l’ensileuse, en passant par le tracteur ou le télescopique.

  • Avec la crise sanitaire, Claas a dû se tourner vers le numérique pour réaliser certaines formations ou présentations à distance. Le constructeur a aménagé un véritable studio de tournage, avec caméras, éclairage et table de mixage. Le responsable du centre conçoit cependant que le tout-numérique n’est pas possible. Il peut éviter le déplacement des équipes lorsque ce n’est pas nécessaire, mais ne remplacera pas toutes les formations en physique.

  • Le site accueille également le centre de pièces détachées pour tout l’Hexagone. Ici sont stockées les pièces pour toute la gamme Claas. Ce bâtiment de 9 500 m² intègre 125 000 « emplacements », pour 54 000 références différentes. Son taux de remplissage est estimé à hauteur de 80 %. Le site emploie 20 personnes à plein temps et jusqu’à 30 en haute saison.

  • Tous les jours, un camion arrive du stock de pièces principal en Allemagne. Il est situé à Hamm, entre Dortmund et Harsewinkel (le siège social de la marque). La livraison est alors triée et rangée dans l’entrepôt, c’est la « déconsolidation ». Les petites et moyennes pièces sont réparties en trois zones, en fonction de leur taille.

  • Les plus petites sont stockées dans des tours « Kardex ». Elles sont ici au nombre de quatre. Avec cette solution, le stockage est réalisé sur des plateaux. La machine va ensuite ranger ces plateaux dans la tour, en optimisant au maximum l’encombrement. Chaque tour possède ainsi 70 plateaux. Le système apportera ensuite automatiquement le bon plateau en fonction de la pièce demandée. Si ces tours occupent un faible espace sur le site (environ 25 m²), elles regroupent 50 % du nombre total de pièces disponibles dans l’entrepôt.

  • Les pièces un peu plus grosses sont stockées sous une mezzanine pour optimiser au maximum l’espace disponible.

  • Le reste de l’entrepôt reçoit des pièces plus ou moins grosses, allant jusqu’au moteur ou la vis sans fin de barre de coupe.

  • Toute pièce commandée avant 19 heures sera livrée avant 8 heures le lendemain matin. Pour constituer les commandes passées par les concessionnaires, cela se fait en trois étapes. Les pièces sont prélevées au niveau de leur point de stockage, c’est le « picking ». Elles sont ensuite regroupées et stockées à proximité du lieu de préparation des commandes, c’est la « consolidation ». Enfin, les pièces sont regroupées dans un même carton en fonction de la commande. Les pièces les plus volumineuses ne sont pas sujettes à la déconsolidation et la consolidation.