Deux ans après l’arrivée de la Tiger 6S, c’est au tour de sa petite sœur d’évoluer. En effet, Ropa dévoile la Panther 2S, la dernière génération de sa « petite » intégrale. Cette arracheuse à betteraves intègre de nombreuses solutions high-tech, inaugurées sur la Tiger 6S.

Les premières évolutions sont en cabine, où l’opérateur bénéficie de deux terminaux tactiles et couleur de 12,1 pouces. Ils sont entièrement personnalisables. Si l’accoudoir de droite ne change pas, sur l’accoudoir gauche, un joystick affecté aux fonctions de vidange de la trémie fait son apparition.

En cabine, on note l’arrivée d’un second terminal tactile et couleur, ainsi qu’un joystick sur l’accoudoir de gauche, affecté aux fonctions de la trémie. © Ropa

De série, ces machines sont équipées du portail MyRopa et de la solution de télémétrie R-Connect. Cette dernière donne un accès au terminal à distance. Cette fonction peut notamment servir à un technicien, en vue de conseiller le chauffeur dans ses réglages. L’ensemble des données collectées par R-Connect sont ensuite exploitables depuis le portail MyRopa. Il est également possible d’envoyer à la machine des informations comme des plannings de chantier depuis un ordinateur.

Plus d’automatisme pour l’arrachage et l’effeuillage

Du côté de l’arrachage, la Panther 2S hérite également des derniers systèmes de la marque avec le R-trim et le R-Contour. Le premier va adapter automatiquement la hauteur d’effeuillage, alors que le second va régler automatiquement et rangs par rangs, la profondeur d’arrachage. Derrière, la chaîne de nettoyage et de stockage reste inchangée avec 3 turbines de nettoyage, et une capacité de trémie de 30 m³.

La Panther 2S conserve son moteur Volvo de 16,12 liters. Il gagne quelques chevaux en passant la norme Tier 5 et affiche désormais 796 ch. La dépollution est ici assurée par un système SCR (avec AdBlue).

Si certaines préséries arrachent déjà leurs premières betteraves, les Panther 2S seront proposées à la vente à pour la campagne de 2022.

Pierre Peeters