Le pâturage est souvent compliqué à conjuguer avec la traite robotisée. De nombreux éleveurs qui souhaitent apporter de l’herbe fraîche à leur troupeau se sont équipés d’une autochargeuse. Lely s’attaque à cette activité chronophage et propose une solution robotisée, l’Exos. Ce dispositif assure toute la chaîne de gestion de l’herbe depuis la fauche dans la parcelle et le chargement dans la remorque jusqu’à la distribution dans la stabulation. L’Exos est électrique et capable de travailler jour et nuit. Son poids est limité afin d’entrer dans les parcelles dès le début du printemps et jusqu’à la fin de l’automne.

Une heure par cycle

L’engin se guide par GPS dans les champs et avec des ultrasons dans la stabulation. Des caméras permettent de détecter les obstacles. Pour le moment, l’Exos peut partir faucher à un kilomètre de l’exploitation. Des distances plus importantes seront testées prochainement. Un chargement représente entre 700 kg et une tonne d’herbe. Pour un champ situé à un kilomètre de la stabulation, il faut compter environ une heure pour un cycle complet (fauche, chargement, transport et distribution).

Couplé avec l’alimentation classique

Le Lely Exos fonctionne en tandem avec le système de distribution automatique Lely Vector. Les deux systèmes distribuent en alternance de l’herbe fraîche et d’autres aliments. Le Lely Exos surveille constamment le pourcentage d’herbe fraîche dans la ration. Le système collecte également les données de la parcelle, afin que l’éleveur puisse agir rapidement et à tout moment en cas de manque d’herbe.

Encore en test

Les premiers prototypes du Lely Exos sont déjà opérationnels dans des élevages pilotes avec des troupeaux dont la taille varie de 100 à 300 vaches en lactation. Une version commerciale sera proposée dans quelques années, en fonction des résultats de ces prototypes. Le prix n’est pas encore fixé, mais Lely annonce que l’Exos sera économiquement viable en investissement individuel.

L’Exos est actuellement en test sur plusieurs exploitations néerlandaises. © Lely
Corinne Le Gall