« Le ministre nous a indiqué qu’il voulait défendre les territoires et le « zéro attaque » sur les troupeaux, indique Claude Font. Nous attendons toutefois le travail du préfet coordonnateur, qui a admis que la première proposition était déséquilibrée. »

Les militants manifesteront le 9 octobre à Lyon pour dénoncer « les propositions des ministères qui signent à terme la fin de l’élevage à l’herbe », indique le syndicat.

M-F.M.