Dans un communiqué diffusé mercredi, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs des Savoie ont interpellé les conseils d'administration du Parc national de la Vanoise et des Parcs naturels régionaux du Massif des Bauges et de la Chartreuse. Ils leur demandent de débattre de la position adoptée par leur homologue des Cévennes.

Ce dernier « s'est positionné pour donner la priorité à l'agropastoralisme et la biodiversité, affirment les deux organisations. Il reconnaît que l'agropastoralisme produit de la biodiversité et donc que la présence du loup la remettrait en cause », un choix que la FDSEA et JA estiment « lucide et décisif ».

Les deux syndicats assurent que « la saison 2012 a été calamiteuse pour le pastoralisme. Une nouvelle fois, les éleveurs ont subi une pression très forte C'est bien l'avenir de tout un territoire qui est en jeu. Il est temps de décider et d'agir sur les Savoie avant que la situation ne soit irréversible sur nos alpages. »

E.R.