Ce lundi 3 juin au matin, un jeune veau âgé de 15 jours a été victime de prédation sur la commune de la Fage-Saint-Julien, en Lozère. Pour JA de la Lozère, cela ne fait aucun doute, « il s’agit bien de l’action du loup ».

« Comme l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ne reconnaît pas la responsabilité des loups pour ces attaques, nous réalisons des prélèvements que nous envoyons à Forgen, le laboratoire allemand », précise Vincent Bonnet, président de Jeunes Agriculteurs de la Lozère. Nous nous appuyons sur ces résultats pour éventuellement lancer un recours, car l’État a beaucoup tardé à reconnaître les attaques sur les bovins. »

Le responsable s’inquiète de la situation et demande les prélèvements des loups. Il a observé que les pratiques des éleveurs d’ovins subissant la prédation ont évolué. Ils rentrent davantage leurs troupeaux, du coup les attaques sur les bovins sont plus nombreuses.

« C’est déjà la quatrième attaque sur bovins depuis le début de l’année. La situation est inadmissible, insiste Vincent Bonnet, le président de JA.

M.-F. Malterre