Fils d’agriculteurs aveyronnais, ancien judoka de haut niveau et ex-entraîneur de Teddy Riner, Benoît Campargue a plusieurs casquettes. Fort de ce parcours, il a créé en octobre 2018 « Shizen Sport Truck ». Shizen pour « nature » en japonais, et Sport Truck pour « ce tout premier terrain de sport mobile » qui traverse la France et rassemble citadins et ruraux autour de valeurs sportives.

Découvrir les gestes et postures agricoles

L’idée de Shizen Sport Truck est née de la volonté de rassembler deux mondes, rural et citadin, autour de valeurs sportives. De cette ambition a été créé « Le sport est dans le pré ». « C’est un concept innovant, explique Benoît Campargue, qui permet de remobiliser les habitants autour de l’agriculture, grâce à l’apprentissage de gestes et de postures agricoles à travers des exercices sportifs. »

Bottes de paille, fourches, bûches et scies sont par exemple mises à la disposition des habitants des communes qui apprennent, avec l’appui d’un coach sportif de haut niveau, à manier quelques outils à l’image d’un agriculteur au quotidien. Le tout, en combinant des exercices de cardio, de course, ou toute autre activité sportive.

Et en cette période de restrictions sanitaires, « Le sport est dans le pré » marque un point de plus : tout se fait en extérieur. À la demande des collectivités dans 99 % des cas, le camion se déplace avec le matériel nécessaire, équipes et nourriture comprises, et s’implante dans la commune pour quelques heures, voire quelques jours.

« Bien manger, bien bouger ! » : l’accent sur le local

C’est une façon ludique de « créer du lien social autour de publics qui ne se rencontrent pas en temps normal, poursuit-il. Et par la même occasion, de valoriser les campagnes et l’agriculture à travers le sport, donner un peu de sens et de valeur au milieu agricole. Car notamment, les gestes de la campagne sont méconnus. »

« On a été agréablement surpris de l’enthousiasme des participants », qui ont eu à cœur de découvrir certaines pratiques du monde agricole. Et ce, en plein centre-ville ! Plus encore, cette initiative veut également mettre l’accent sur le local et le circuit court, selon la devise « Bien manger, bien bouger ! » scande Benoît Campargue. Ainsi, le camion propose aux participants des produits du terroir en fonction des régions où il est de passage.

« Le sport est dans le pré » veut mettre l’accent sur le circuit court en proposant aux participants des produits locaux. © Shizen Sport Truck

Allier cycle des saisons et exercices sportifs

Au total, 120 actions « Le sport est dans le pré » ont été menées au cours de l’année 2020, réunissant quelque 5 000 participants dans 38 villes et villages, résume Benoît Campargue. « Et on a beaucoup de demandes pour 2021 ! » se réjouit-il.

« J’ai un rêve, c’est d’aller encore plus loin. » Son projet ? Allier pratique sportive et « cycle de vie de la nature en lien avec le monde paysan », explique-t-il. Autrement dit, lors de la saison des moissons, les participants apprendront à manier un tracteur, le mois des vendanges la posture pour cueillir le raisin, etc.

Benoît Campargue souhaite développer le concept « Le sport est dans le pré » en adaptant les exercices de sport aux saisons agricoles, comme la moisson ou les vendanges. © B. Campargue

Prochaine étape en vue : Paris. « J’aimerais organiser un grand événement dans la capitale, dans un endroit en vue, afin de sensibiliser les Parisiens au monde agricole », prévoit Benoît Campargue, certain que ça se fera.

Oriane Dieulot