L’accident s’est produit à 19h25 à Darcey et le train « a été amené à quai en gare des Laumes » à quelques kilomètres de là, où les passagers ont dû attendre l’arrivée d’un nouveau TGV à 22h30, a indiqué mardi la SNCF, confirmant une information de France 3.

Le nez du TGV accidenté était fortement endommagé et des voyageurs ont improvisé une chorale sur le quai pour faire passer le temps, selon des images publiées sur le site internet de la chaîne de télévision.

Trois vaches sont mortes

« Par mesure de précaution les circulations ont été temporairement interrompues afin de vérifier la présence d’autres animaux sur les voies. La gendarmerie est intervenue afin de procéder au constat et identifier le propriétaire des animaux », a précisé la SNCF.

Trois animaux sont morts dans l’accident, dont une vache grièvement blessée qui a dû être euthanasiée par un vétérinaire, selon l’entreprise. Aucun occupant du train n’a été blessé.

« Des retards ont été par ailleurs à regretter sur quelques TER. Mais tous les voyageurs ont pu être pris en charge en cette soirée de réveillon », a ajouté l’opérateur ferroviaire. Les passagers du TGV sont finalement arrivés à Paris à 23h28.

AFP
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les tarifs se tiennent

En ce début de semaine, l’animation commerciale ne montre pas de grands changements sur les tarifs payés aux éleveurs. Les abattoirs affirment leur volonté de maintenir les prix, malgré un recul de la demande. Le recentrage des ventes de jeunes bovins sur la France, faute de débouchés suffisants à l’exportation, pénalise l’écoulement des femelles.